La Technologie Au Service Des Sens

Testing fabrics on Catifa© Mark Mahaney

Expérimenter de nouvelles technologies est fondamental si l’on veut faire évoluer les processus d’innovation et repousser les frontières actuelles. D’où cette question clé : la machine est-elle supérieure à la main de l’homme ? Vaste sujet. Prenons garde cependant à ne pas tomber dans le piège : il est en effet très facile de se laisser absorber par cette idée d’innovation et de perdre de vue le but final : un produit doit être compréhensible par tous, même par ceux n’ayant pas participé à son processus créatif. Quelle que soit la fascination que puisse exercer l’évolution d’une nouvelle technologie, tâchons de bien garder à l’esprit les deux questions suivantes : à quoi sert un objet? A qui est-il destiné?Nous pensons que la technologie doit mener à un résultat final, et non être le résultat final.A nos yeux, la technologie doit aspirer à mieux définir l’essence d’un objet, tout en créant une relation plus approfondie entre cet objet et son utilisateur. Idéalement, cette technologie est invisible, intuitive, silencieuse. Elle chuchote, ne crie pas. Si nous sommes séduits par la beauté d’une danseuse, cette dernière ne nous révèle pas pour autant les efforts musculaires sous-tendant chaque mouvement. De la même manière que la technique de la danse devient invisible lorsque nous sommes pris par l’essence du moment, la technologie doit harmonieusement se fondre avec l’objet et ne nous laisser que le vécu.C’est ce que nous appelons“ Soft Tech ”.

Pix Upholstery© Mark Mahaney

Interior structure Catifa 70 Soft© Mark Mahaney

Comment définir “ Soft Tech ”?Nous assimilons souvent la technologie aux notions de progrès, d’innovation, d’évolution. Plus difficilement à celles de chaleur, de personnalité, d’expérience humaine. Arper a développé une philosophie et une approche conceptuelle qui intègrent de manière naturelle la technologie (conception numérique, outils de production, fonctions mécaniques, processus de fabrication personnalisé) à l’objet lui-même, sans pour autant sacrifier l’interaction humaine ou négliger les considérations esthétiques. Le résultat est évident : les formes sont légères, accueillantes, confortables. Au-delà de l’aspect technique, nous nous concentrons sur la conscience innée de la forme. “ Soft Tech ” ne signifie donc pas la technologie pour la technologie, mais plutôt l’essence même de l’innovation : la technologie se met au service de la beauté et de l’interaction entre l’objet et l’homme.

Laser cutting fabric for upholstery© Mark Mahaney

“ Soft Tech ” est silencieuse. Légèreté, force, intelligence.Parfois, le meilleur design n’est pas visible, il est ressenti. Des formes élégantes et délicates devraient faire naître un sentiment de pérennité, de compétence, de fonctionnalité. Nous atteignons ces objectifs en enclenchant divers processus qui nous permettent de conférer une force aux objets tout en conservant leurs silhouettes essentielles.Il en va ainsi de la chaise Catifa dont le solide piètement a été uni à une coque aux formes gracieuses et naturelles, grâce à divers matériaux soigneusement combinés entre eux. Un cadre en fer, sur lequel a été injecté du polyuréthane, garantit à Catifa 70 la stabilité nécessaire, sans sacrifier le caractère essentiel de ses lignes courbes. Catifa 46 constitue une première dans notre secteur : grâce au processus de la double injection, nous avons donné naissance à une coque bicolore, sans solution de continuité entre les deux couches. Quand nous avons envisagé la conception de la coque en bois de Catifa 53, nous nous sommes tournés vers une technologie tridimensionnelle, dite “multicouche en 3-D” : afin de donner au placage de bois reconstitué une double courbure, nous avons utilisé un moule en aluminium. La coque devient alors extrêmement solide, sans nécessité de soutien structurel supplémentaire.L’hydroformage permet à un tube en acier, placé à l’intérieur d’un moule, d’en épouser la forme, grâce à l’injection d’eau sous haute pression. C’est ce procédé que nous utilisons pour les pieds du canapé Saari. Il en résulte une forme spécifique, complexe, très solide. Les pieds ainsi obtenus peuvent ensuite être recouverts de tissu ou d’un placage en bois, alliant alors la force et le soutien offerts par le support en métal à la délicatesse et à la douceur d’une finition bois ou autre.Même lorsque la fonction est évidente, tel le mécanisme de réglage en hauteur discrètement caché sous le siège du tabouret Babar, la technologie en elle-même demeure invisible.

Hydroformed tube legs covered in wood veneer© Mark Mahaney

“ Soft Tech ” allie technologie et artisanat.A l’image d’un bon mariage, deux éléments réunis renforcent leur solidité, contrairement à ces mêmes entités prises séparément. L’application du procédé de pressofusion de l’aluminium confère à la table Nuur légèreté, continuité de la forme et fluidité des lignes. Elle permet en outre de cacher une rainure de soutien sous un plateau incroyablement effilé. Le cadre, composé d’une traverse et d’angles, peut se décliner en plusieurs tailles avec un minimum de composants.Pour obtenir un tel résultat, diverses technologies ont été employées : les pieds, moulés par pressofussion de l’aluminium puis alliés à des traverses en aluminium extrudé, soutiennent la table sur toute sa longueur. Ces deux technologies s’épousent parfaitement et créent un ensemble visuel cohérent. Afin d’obtenir cette continuité de la forme, chaque élément est fabriqué individuellement, assemblé puis ajusté, affiné, meulé au millimètre près. C’est cette attention des détails qui rend l’union parfaite.

Engineered joints Nuur© Marco Covi

“ Soft Tech ” signifie parfois“peu de technologie ” ou absence totale de technologie.Même à notre ère du numérique, la meilleure technologie est parfois celle qui nous accompagne depuis des milliers d’années, depuis le début de notre évolution : l’habilité de l’homme. La main experte des artisans modèle les formes fluides de Pix, Loop et Duna, procédant d’un vaste catalogue de tissus aux diverses caractéristiques élastiques, cousus entre eux avec une attention toute particulière prêtée aux détails et aux caractéristiques de chaque pièce.De même, pour élaborer la forme naturelle de la chaise Leaf, un modèle a tout d’abord été réalisé ; chaque nervure, de différentes longueurs et formes, a été pliée puis soudée à la main. La technologie s’efface, nous laissant avec des formes naturelles, agréables, familières. Nous retrouvons alors ce sentiment naturel, intuitif, source d’émotions, une technologie qu’aucune machine ne saurait offrir.

Afin de vous offrir la meilleure navigation possible sur notre site internet, nous utilisons des cookies, même des cookies tiers. En continuant la navigation, vous déclarez accepter l’utilisation des cookies en conformité avec les termes d’utilisation cités. Pour en savoir plus et pour modifier vos préférences, veuillez consulter notre politique de confidentialité