Interview de Lievore Altherr

Basés à Barcelone, les designers Alberto Lievore et Jeannette Altherr ont fondé le Studio Lievore Altherr. Partenaires d’Arper depuis près de vingt ans, ces designers ont conçu quelques uns des meubles les plus iconiques de la société, notamment la collection Leaf, Catifa et Parentesit, sans oublier les nombreuses installations de stands et de showrooms. Jeannette et Alberto partagent ici leurs réflexions sur cette notion d’ensemble.


Pouvez-vous nous parler de la façon dont les produits et les collections Arper travaillent ensemble?

La plupart des sociétés essayent de rassembler un grand nombre d’auteurs et d’offrir une vaste gamme. Au contraire, Arper a défini une ADN générale et invite les différents designers à exprimer cette ADN selon leur propre perspective. Il s’agit donc de manifester une même sensibilité à travers divers langages.


La façon dont couleurs, formes et surfaces travaillent ensemble?

Tout le monde ressent cette notion de préservation, de conservation. Nous sommes tous des conservateurs. Instagram, Pinterest, Facebook: à chaque fois que vous utilisez des images, vous devenez conservateur de votre réalité. Cela vous rend plus attentif à ce que vous transmettez; c’est également un défi. Il en va de même en termes de design d’intérieur – préservation et mélange - mais le résultat est difficile à contrôler à l’avance. C’est à cela que nous pensons, à la façon d’aider les gens à préserver avec soin. La plupart des designers industriels sous-estiment toujours la relation entre la couleur, le matériau et la forme : pour eux, la couleur intervient à la fin, selon un choix dû au hasard ou à une stratégie commerciale; elle n’est pas vue comme une partie intégrante de la pièce elle-même. Arper a une approche différente. Cela a été particulièrement évident l’an dernier, quand nous avons spécifié une certaine gamme de couleurs pour la nouvelle édition de Catifa 46: elles ont été choisies attentivement, afin de parfaire la forme de la pièce. A l’intérieur d’une même famille, les couleurs des collections d’Arper sont conçues pour s’assortir les unes aux autres, ce qui fait que chaque combinaison est à la fois réussie et fascinante. En disposant ainsi les couleurs, vous soignez le résultat, définissant le rôle que vous souhaitez offrir à la pièce. Une chaise mono-couleur exprime bien sûr quelque chose ; mais une combinaison de couleurs peut exprimer quelque chose de très différent.

La façon dont design et contexte travaillent ensemble?

C’est une relation complexe. Il ne s’agit pas simplement de concevoir un meuble ou de préciser votre choix en matière de capitonnage ou de tissu. Il s’agit d’agencer ce meuble avec d’autres pièces à l’intérieur d’un espace, d’un contexte et d’une culture. Cette prévision étant impossible, nous en sommes venus à penser que cette idée de design préétabli était peut-être dépassée. Dans un monde global, vous avez besoin d’ensembles de design, et non pas de pièces uniques ou de formules exclusives. Chaque culture, chaque environnement spécifique, exige sa propre expression. Il est nécessaire d’avoir, en toute humilité, conscience que tout ne peut pas fonctionner partout, et qu’au contraire, tout s’inscrit dans un contexte. Pour autant, concevoir un produit avec des options supplémentaires n’est pas ce qui apportera l’élasticité nécessaire; ce quelque chose doit faire partie du design lui-même.


Avez-vous observé un changement dans la manière dont nous travaillons?

La technologie digitale a clairement modifié notre manière de travailler. Pour commencer, nous travaillons avec des gens qui peuvent être situés très loin, ce qui amplifie la palette des résultats envisageables, faculté qui n’existait pas il y a dix ou quinze ans. Mais il ne s’agit pas seulement de travailler avec des partenaires variés. Avec Internet et les réseaux sociaux, la diffusion d’informations et d’images est tellement, tellement vaste que l’on est en dialogue continu, en constant échange d’idées. C’est à la fois une source d’inspiration incroyable et un défi, car cela accélère le rythme d’apparition des idées, et donc accentue la pression pour rester original, particulier. Et il ne s’agit pas juste de ce que vous faites; il faut également convaincre les gens de libérer de l’espace afin qu’ils fassent attention à ce que vous faites et ouvrir ainsi une fenêtre d’attention. Sous la pression, on n’a guère le temps ni l’espace pour douter. Situation que nous estimons préoccupante. Il existe différentes strates de collaboration. Avec les collègues de bureau, les clients, les gens que vous ne voyez pas, les marchés, les différents continents. La collaboration, c’est un processus, et si nous arrivons à laisser un peu de place au doute, cela sera toujours riche en enseignement.


Pensez-vous que notre relation à l’espace a des conséquences sur la façon de ressentir les choses, de se lier les uns aux autres?

Une citation de Winston Churchill répond à cette question: «Nous façonnons nos bâtiments, puis ce sont eux qui nous façonnent». L’espace devrait être le miroir de ce que nous voulons être ou de ce que nous voulons devenir. Si nous acceptons l’idée qu’un espace a ce potentiel, il nous faut alors réfléchir au point suivant: que voulons-nous donc exprimer à travers notre environnement? Un bon espace est celui qui suggère que vous pouvez évoluer, faire des expériences, penser, explorer une certaine liberté, et non pas suivre une ligne droite. Il met en valeur toutes ces qualités, tout en vous mettant à l’aise. Mais chaque individu a sa propre perception; ce qui est bon pour moi ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre. C’est pourquoi il faut élaborer une solution sur mesure pour chaque projet. Les architectes sont bien sûr convaincus que l’architecture définit l’espace, mais un meuble produit le même effet, si ce n’est davantage. Un espace sans meuble peut être n’importe quoi, sans définition. C’est le meuble qui donne un sens à ce qu’il faut faire, c’est le meuble qui vous invite à rester. Après tout, si vous vous trouvez en un lieu où vous ne pouvez vous asseoir, il y a fort à parier que vous n’y resterez pas.

Afin de vous offrir la meilleure navigation possible sur notre site internet, nous utilisons des cookies, même des cookies tiers. En continuant la navigation, vous déclarez accepter l’utilisation des cookies en conformité avec les termes d’utilisation cités. Pour en savoir plus et pour modifier vos préférences, veuillez consulter notre politique de confidentialité