Kiik, Mise à jour de la Collection

© Marco Covi

Design by Ichiro Iwasaki, 2018 — Update 2019

La collection modulaire Kiik, constituée d’assises, de tables, d’ottomans et de consoles, s’avère aujourd’hui encore plus personnalisable grâce à une série de nouvelles options conçues pour offrir soutien, intimité ou conversation. Les formes élémentaires de Kiik peuvent être organisées en de multiples configurations et comprennent désormais de nouvelles options pour les accoudoirs, les dossiers, les séparateurs de siège et l’alimentation USB, offrant encore plus de souplesse aux environnements contract et aux espaces publics.

© Marco Covi

La collection Kiik a été conçue en pensant aux espaces intermédiaires : salle d’attente, hall d’université, espace de travail, salle de réunion et tout autre usage mixte. Ces espaces, où l’on attend, se réunit ou se détend, sont généralement partagés avec des inconnus en transit vers de nouvelles destinations.

© Marco Covi

La collection Kiik s’est agrandie afin d’inclure des options supplémentaires pour plus de confort et de fonctionnalité au sein de ces moments de pause et partagés. Les nouvelles options comprennent: un coussin avec un dossier plus haut pour plus de soutien, un siège avec dossier angulaire pour des configurations à 90°, des accoudoirs pouvant être positionnés aux points terminaux ou entre deux sièges, et un séparateur de siège pour les banquettes sans dossier, ajoutant un peu plus d’intimité aux espaces publics partagés. L’ajout de l’alimentation USB à la surface des sièges mais également sur les tables et les consoles permet des moments de détente, dans ces espaces conçus pour s’arrêter, se rencontrer et attendre.

Afin de vous offrir la meilleure navigation possible sur notre site internet, nous utilisons des cookies, même des cookies tiers. En continuant la navigation, vous déclarez accepter l’utilisation des cookies en conformité avec les termes d’utilisation cités. Pour en savoir plus et pour modifier vos préférences, veuillez consulter notre politique de confidentialité